La cérémonie de remise des diplômes de formation a eu pour cadre le siège de « Diante bou bess » à Sandiara. Une occasion saisie par le médecin-chef du district de Thiadiaye et le censeur du lycée de Sandiara pour magnifier les relations de cette association avec les structures de l’éducation et de la santé.

Créée en 2007, « Diante bou bess » dont le siège se trouve à Sandiara dispose, depuis 2010, d’un centre polyvalent de formation grâce à l’appui de la fondation espagnole Diagrama.

Selon le président de l’Association, Boubacar Diémé, ce centre spécialisé dans la formation des professionnels de la santé communautaire, des jeunes et des femmes s’investit aussi dans l’agroécologie, l’initiation à l’informatique, l’électricité, le social et le sport.

M. Diémé a indiqué que les renforcements de capacités des agents de santé communautaire ont eu un impact très positif dans l’amélioration de la qualité de vie des populations et des services de santé du district.

Il a rappelé que sa structure, dans le cadre de son programme d’appui et d’assistance à l’enseignement scolaire, finance des cours de renforcement, lesquels ont contribué à l’amélioration du niveau des élèves et au relèvement des taux de réussite aux examens.

Dans les perspectives de formation, Boubacar Diémé a annoncé l’intégration des personnes vivant avec un handicap puisqu’elles ont été laissées en rade.

Le médecin-chef du district de Thiadiaye, le censeur du lycée de Sandiara, tout comme les parents des récipiendaires, ont salué le rôle déterminant de « Diante bou bess » dans la formation des jeunes et le renforcement des capacités des agents de santé.