Les personnes handicapées précisément les handicapés sensoriels ou malentendants de la région du Lôh-Djiboua bénéficient désormais d’un centre d’alphabétisation à Divo. Où elles pourront apprendre à lire, à écrire et à compter comme les autres personnes. C’est une initiative de Doua Mathurin, directeur régional des affaires sociales.

Ce centre qui a vu le jour depuis la rentrée scolaire 2012-2013 a un effectif de 30 enfants dont 18 sont réguliers au cours, indique Boua Mathurin.

Donnant les raisons de la création de ce centre d’alphabétisation, il déclare: « En Côte d’Ivoire, il n’existe qu’une seule école pour les sourds. L’école ivoirienne pour les sourds ( ECIS ) Abidjan-Yopougon.

L’arrière-pays est laissé pour compte dans l’instruction des handicapés sensoriels. C’est un problème crucial. La direction de la promotion des personnes handicapées ( Dpph ) est en train de tout mettre en œuvre pour que l’Ecis aient des antennes à l’intérieur du pays.

En attendant la mise à exécution de ce projet j’ai décidé d’apprendre à lire, à écrire et à compter aux personnes handicapées âgées de 5 à 54 ans de la région ».

Ce centre d’alphabétisation qui est à sa deuxième année, souligne le directeur régional des affaires sociales de Divo, est animé par deux maîtres d’éducation spécialisés.

Au cours de la première année ces apprenants signent déjà l’alphabet de A à Z et en mathématique, comptent de 0 à 50 déclare Doua Mathurin avec fierté. Aujourd’hui, poursuit-il, ils connaissent également les noms des animaux domestiques, les couleurs et les tenues vestimentaires.